Carnoux citoyenne, écologiste et solidaire

La transparence et la vie municipale
vécue par des élus et un collectif citoyen 
à Carnoux-en-Provence (13)

Blog d'action municipale

25/04/2021

La Journée Nationale de la Déportation

a été célébrée à Carnoux dimanche 25 avril

La Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation a fait l'objet d'une célébration officielle au monument aux morts de Carnoux, en présence du maire, des représentants des associations patriotiques, de quelques conseillers municipaux, des corps organisés (militaires du 1er REC et gendarmerie locale, police municipale).

 

La Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants  et Patriotes (FNDIRP)* a déposé une gerbe, initiative à laquelle s'est associé le Cercle Progressiste Carnussien.

 

La cérémonie était commune avec la municipalité de Roquefort-la-Bédoule dont le maire était présent.

 

Outre La Marseillaise, la musique du Chant des Partisans a été diffusée et le maire a lu le message national des associations de déportés.

 

 

 

    Vidéo :  Le Chant des Partisans

      Camp de Buchenwald

      le Dimanche 15 avril 1945

       

      Chers parents,

       

                  Comme a dû vous l'apprendre la radio, le camp de Buchenwald a été libéré par les Américains le 11 avril. Tout s'est bien passé ici à Buchenwald mais dans beaucoup d'endroits ça n'a pas été cela. Je suis en bonne santé mais presque fou de me sentir libre après 2 ans et 2mois ½ de détention. Je vous assure que vous ne pouvez guère vous représenter notre joie de ne plus voir ces salles habits verts, mais, au contraire de côtoyer des habits kakis Américains ou Français, car les Français s'occupent déjà de nous, ainsi que la Croix-Rouge. Enfin maintenant ne vous en faites pas pour moi, d'ici quelques temps je serai de retour. Mais beaucoup de ceux qui sont venus ici, eux, ne reviendront pas : en particulier le père Naud mort à son arrivée ici en janvier 1944 et le père Bourgeois mort en août 1944. A mon arrivée je vous indiquerai tout cela en détail. J'arriverai avec mon camarade Pierre Aurain de Saffré, nous ne nous sommes pas quittés depuis le jour de notre arrestation le 26 janvier 1943. Lui aussi est en très bonne santé, il écrit une lettre à sa femme, mais prévenez la quand-même si sa lettre était perdue (téléphoner à Madame Aurain téléphone No 19, Saffré). Faites la même chose, envoyez une lettre à Madame Boussion, place du Marché Beaupréau, Maine & Loire (Germaine connaît cette femme), dont le mari, lui aussi arrêté en même temps que moi, est en bonne santé. Quant à Crinon et Harreau, qui étaient avec moi en cellule, je suis sans nouvelles d'eux.

       

                  Maintenant parlons un peu de vous. Les dernières nouvelles que j'ai eues de Nantes datent du 28 juillet 1944, or comme je sais que les Américains sont arrivés le 5 Août, il ne peut s'y être quelque passé chose que pendant ces 8 jours. J'espère que tout s'est très bien passé pour vous, pour les copains (que vous préviendrez, je pense à Leroux qui est marié maintenant et qui habitait Chaussée de la Madeleine) et pour notre ville en général.

       

                  J'espère que vous êtes tous en très bonne santé en particulier les 3 lascars qui doivent terriblement grandir et devenir costauds. J'espère que Maman et Papa ne se sont pas fait trop de cheveux blancs pour moi. Quant aux autres je me doute que tout va bien. Prévenez Marie et Marcel car en passant à Paris je veux faire un court arrêt Avenue Parmentier.

       

                  J'ai tellement de chose à vous dire et les idées se pressent tellement dans ma tête que j'aime mieux m'arrêter. Je vous indiquerai cela à mon retour.

       

                  Je vous embrasse bien fort.

                  A bientôt.

      René Boulesteix

        * Jacques Boulesteix représentait la FNDIRP

          Les valeurs universelles de la résitance, encore plus d'actualité aujourd'hui

          Cliquer sur l'image

            Histoire : première lettre d'un déporté survivant, quatre jours après la libération du camp de concentration de Buchenwald

            La gerbe de la FNDIRP et du Cercle Progressiste (cliquer pour agrandir)

              Arrêté à 22 ans pour faits de résistance, ce jeune déporté avait à peine 25 ans lors de la libération de son camp...

                Cliquer ici pour lire la suite...